ECO SCIENCES MOSSON : du REVE à la réalité

ASSOS

Eco-Science Mosson est une association loi 1901 fédérant des universitaires, des étudiants, des enseignants de collèges et d’écoles élémentaires, des parents d’élèves, des élèves et bien entendu des habitants du quartier de La Mosson.

L’association s’est donné pour vocation la sensibilisation du grand public aux problématiques environnementales.

Eco-Science Mosson émane du  projet REVE (REvalorisation et reVEgetalisation des espaces verts des quartiers de Montpellier) projet initié par Adam, sous la tutelle de l’association AMAI, qui depuis a complètement changé son orientation. Elle était installée à l’époque dans le collectif UMA, dans la rue de Bari. Depuis plus de deux ans, le projet REVE a été pris en main par le Conseil Consultatif du quartier Mosson, le comité de quartier des Hauts de Massane, avec l’appui de l’Université Montpellier 2 qui a développé un module de master entre autres et qui est surtout présente par le dispositif UniverlaCité que tout le monde connaît dans notre quartier.

IMG_1297Pour le projet REVE, bien sûr la ville de Montpellier, grâce à ses élus et ses services en charge des espaces verts, a grandement contribué à l’installation du sentier botanique fréquenté par de nombreux établissements scolaires du quartier et aussi par des étudiants de l’UM2.

Pour mémoire, le sentier botanique sillonne le quartier du Parc Baroncelli au lac des Garrigues, en passant par la médiathèque Jean-Jacques Rousseau et l’avenue de l’Europe. Il est jalonné de panneaux pédagogiques explicatifs qui n’ont jamais subi le moindre dégât. Et enfin et c’est le but, il  offre de nouveaux espaces de découverte et de partage aux plus jeunes et à leurs aînés.

Ces espaces de découvertes ont débuté dans les écoles de la Mosson qui ont adhéré et  participé sans retenue au concept. Le projet était alors animé par une « spécialiste bénévole » qui a beaucoup donné de son temps, soutenue par des étudiants volontaires dans le cadre du dispositif  UniverlaCité qui est intervenu dans des classes pour que les élèves découvrent l’histoire des forêts méditerranéennes, entre autres.

Le point d’orgue fut la présence de dizaines d’écoliers plantant de nombreux arbres le jour de l’inauguration (lundi 11 décembre 2011, médiathèque Jean-Jacques Rousseau).

Les quatre balades géobotanique animées dernièrement pendant la ZAT de la Mosson  ont attiré plus d’une centaine de personnes venues de toute la ville et les échos qui reviennent depuis nous confortent dans l’idée que, en toute modestie, nous sommes sur la bonne voie.

Eco-Science Mosson s’articulera donc autour d’activités pédagogiques et de communications visant à développer un nouveau lieu montpelliérain à vocation scientifique au sein du Quartier Mosson. Faire germer aussi des vocations à l’étude des sciences  pour les élèves de tous les établissements scolaires des quartiers en zone sensibles qui s’imaginent à tort non éligibles à ce cursus. Nous pensons que l’ensemble des activités engagées permettra aussi à court et moyen terme de se développer dans tous les quartiers de Montpellier, de participer à la création d’emplois de proximité dans le domaine de l’éducation à l’environnement, la préservation des espaces naturels et de la Biodiversité.

Pour ce faire nous articulons notre objectif à travers :

Les mallettes pédagogiques évolutives

En collaboration avec le parcours ACESS du Master Ecologie et Biodiversité de l’Université Montpellier 2 (Resp. Sylvie Hurtrez), et les enseignants des écoles et collèges du Quartier Mosson, nous développerons des mallettes pédagogiques évolutives  dans le domaine des Sciences naturelles, en adéquation avec les programmes de l’Education Nationale.

Les journées Science et Culture de la Mosson

Nous projetons d’organiser chaque année un symposium, en occitan dans le texte,  autour des Sciences et de la Culture (Les Journées Science et Culture de la Mosson) qui se déclineront par le développement d’ateliers scientifiques accessibles à tous. Le premier événement aura lieu en 2015 avec comme thème « la biodiversité dans nos assiettes ». Cet événement se déroulera le temps d’un week-end au palais des sports Pierre de Coubertin ou à la Maison pour Tous Leo-Lagrange avec des rencontres au théâtre Jean-Vilar.

Fulgence Ouedraogo, capitaine du MHR et parrain de Eco Sciences Mosson.
Fulgence Ouedraogo, capitaine du MHR et parrain de Eco Sciences Mosson.

Chronique scientifique en garrigues

Le 22 avril, deux classes du collège des Garrigues et deux de l’école élémentaire Galilée participeront à la première Chronique scientifique en garrigues. Ce choix arbitraire de quatre classes nous permettra de mieux jauger notre capacité en termes de moyens humains à préparer et à finaliser un tel événement. Nous savons que des écoles sont déjà dans l’impatience de participer à ce projet. Comme nous sommes adeptes de la politique des petits pas nous leur demandons de prendre un peu de patience.

Sortie Géobotanique

Lors de la ZAT Mosson, nous avons donc animé une balade le long du sentier botanique du projet REVE. Cette balade fut rythmée par des informations sur les particularités géologiques de la zone avec un regard particulier sur les bouleversements environnementaux qui sont à l’origine du pli de Montpellier par exemple.  Nous réitérerons ce type activité avec trois grandes balades entre les mois de mai et juillet de chaque année.

MOYENS

Le but d’Eco-Science Mosson est donc de fédérer toutes les énergies qui souhaitent dynamiser, préserver et enrichir le cadre de vie des habitants des quartiers Nord de Montpellier et Adam y reviendra, tenter d’inverser l’image que reflète actuellement notre quartier.

Eco Sciences Mosson, qui n’est pas une énième association voulant s’occuper d’Ecologie, est constituée autour  d’un conseil d’administration, de commissions et surtout d’un conseil scientifique et pédagogique composée bien entendu de spécialistes en activité ou bénévole mais aussi de citoyens lambda en capacité de rendre plus audible, voire de « vulgariser » le discours bien souvent involontairement trop technique de l’universitaire. Il va de soi que tous les membres sont des bénévoles.

Nous savons bien sûr pouvoir compter sur les institutions et collectivités pour mener à bien le premier projet.

Nos remerciements vont en premier lieu à  l’Education nationale, dans toutes ses composantes  et surtout ses chefs d’établissements, enseignants et coordonnateurs présents dans le collège et les écoles des Hauts de Massane qui s’investissent  dans le projet. Mais aussi à  l’Université par l’intermédiaire des quatre étudiants en Master qui ont réussi à mettre noir sur blanc le projet du 22 avril que nous avons préparé à quelques-uns et qui une fois leur mémoire fini ont transmis le flambeau à Universlacité. Que soient remerciés aussi les universitaires en activité ou à la retraite qui apportent toute leur dynamique à l’association

Nous associons bien entendu les parents d’élèves et les élèves de tous ces établissements.

ZAT DIMANCHE (5)Nous remercions bien sûr la municipalité de Montpellier, qui par l’intermédiaire de la Direction de l’action territoriale facilite les démarches et met à disposition son énergie.

Remerciements aussi au Conseil général qui intervient sous différentes formes et interviendra notamment par l’intermédiaire d’Hérault Sports et toute sa logistique pour la journée du 22 avril.

Le comité de quartier des Hauts de Massane est un acteur incontournable et lui qui est devenu un pilier du projet REVE, a rejoint notre association en tant que personne morale. Qu’il soit remercié de mettre lui aussi toute son énergie à notre disposition.

Par les rencontres et les balades que nous avons effectuées cet été aux abords de la Médiathèque notamment, par la demande que nous avons faite afin que la Médiathèque soit le réceptacle de documents faisant référence au projet REVEl’Agglomération de Montpellier a eu un rôle primordial dans la création de l’association. Elle nous a redonné l’envie de nous investir alors que de nombreuses portes ne faisaient que s’entrebâiller, trouvant notre projet sympa mais… « on vous écrira ».

Nous remercions le président de l’agglo qui a effectué deux heures de balades sur le terrain, avec un bon nombre d’entre nous, pour comprendre ce que nous lui demandions et les enjeux que ce projet comporte pour notre quartier. Nous ne remercierons jamais assez Lydie qui dans le cas a été un facilitateur (une facilitatrice) de tâche carrément exceptionnelle.

Nous n’oublions pas l’investissement des élus en charge de la Démocratie participative ou du quartier Mosson et on pourrait rajouter en charge de la réussite éducative et tant qu’on y est tous les autres pour le rôle qu’ils ont tenu dans le projet Reve.

Nous connaissons le parcours de scientifique de la députée de la 2e circonscription et nous savons pouvoir aussi compter sur elle quand les difficultés apparaîtront.

Quant à Fulgence Ouedraogo, le capitaine emblématique du MHR, il nous a assuré de son parrainage et de son soutien.

Reproduction du journal municipal du mois de février 2010...
Reproduction du journal municipal du mois de février 2010…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s